Accueil / Actualités / Le Plan breton de développement de l’apprentissage : intervention de Sylvie ARGAT-BOURIOT

Le Plan breton de développement de l’apprentissage : intervention de Sylvie ARGAT-BOURIOT

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Aujourd’hui notre Région propose un Plan de développement de l’apprentissage breton, une des déclinaisons opérationnelles du Contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP) adopté en juin 2017. Cela indique l’importance que nous attachons au développement de l’apprentissage comme une voie à part entière de formation professionnelle. D’ailleurs, l’étude du Gref confirme que la formation par alternance en Bretagne est aussi performante en termes d’accès aux diplômes que la formation par voie scolaire.

Le plan qui nous est proposé, ici, vise à promouvoir et améliorer  l’apprentissage et donc augmenter sensiblement  le nombre d’apprentis accueillis dans nos centres de formation,

  • en renforçant la qualité et l’offre des formations (au sein des 35 centres de formations d’apprentis du territoire pour 310 diplômes dans tous les secteurs sur près de 155 sites)
  • en améliorant l’accompagnement, les conditions de vie et  de santé  des jeunes
  • en valorisant les entreprises qui accueillent des apprentis.

Au-delà de l’intérêt en termes d’insertion professionnelle et d’opportunités économiques, l’apprentissage est un engagement, autour de valeurs communes : la solidarité entre les générations, la transmission des savoirs. Elles favorisent la cohésion sociale.

L’augmentation du nombre d’apprentis dans les formations de niveau post-bac, depuis 2009 juxtaposée à une baisse des effectifs pour les formations de niveau CAP et bac Pro nous interroge. Quelles représentations  se font les collégiens, parents et enseignants des métiers et de leur évolution ? Des initiatives sont  engagées depuis 2015 au sein des établissements scolaires pour mieux accompagner les jeunes dans leur orientation et la découverte des métiers et des formations  avec le Parcours Avenir. En accord avec les autorités académiques, le réseau des CFA et les entreprises, la Région Bretagne propose d’aller plus loin en organisant des séances d’immersion. Faire  sauter ainsi le verrou des à priori, des stéréotypes et des déterminismes ajouté aux axes de progressions et d’améliorations annoncés dans le document devraient redonner de  l’attractivité aux formations par apprentissage.

L’apprentissage est souvent vécu comme un sas de passage entre l’enseignement théorique et la vie active pour 60% des cas mais il peut aussi constituer une étape dans la poursuite d’études et être vécu comme une filière de formation à part entière. L’ouverture de l’apprentissage dans les enseignements post bac, la fluidification des parcours et le développement des passerelles entre formations le permet.

L’apprentissage peut également constituer une voie de raccrochage pour des jeunes sortis du système scolaire ou en recherche d’emploi. Ils représentaient 8,7 % des inscrits en première année de formation en 2014-2015 et leur nombre  pourrait encore s’accroitre avec l’augmentation de la limite d’âge de 25 ans à 30 ans des apprentis.

À voir aussi !

Comment profiter du plan «47 000 formations pour l’emploi» en Bretagne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *